Les mystères de la vie du Christ (CEC)

Les mystères de la vie du Christ (CEC)

561 "Toute la vie du Christ fut un continuel enseignement: ses silences, ses miracles, ses gestes, sa prière, son amour de l'homme, sa prédilection pour les petits et les pauvres, l'acceptation du sacrifice total sur la Croix pour la rédemption du monde, sa Résurrection sont l'actuation de sa parole et l'accomplissement de la Révélation" (CTr 9).

 

562 Les disciples du Christ doivent se conformer à Lui jusqu'à ce qu'il soit formé en eux (cf. Ga 4,19). "C'est pourquoi nous sommes assumés dans les Mystères de sa vie, configurés à lui, associés à sa mort et à sa Résurrection, en attendant de l'être à son Règne" (LG 7).

 

[Bethléem]

563 Berger ou Mage, on ne peut atteindre Dieu ici-bas qu'en s'agenouillant devant la crêche de Bethléem et en l'adorant caché dans la faiblesse d'un enfant.

 

[Nazareth]

564 Par sa soumission à Marie et Joseph, ainsi que par son humble travail pendant de longues années à Nazareth, Jésus nous donne l'exemple de la sainteté dans la vie quotidienne de la famille et du travail.

 

[La vie publique]

565 Dès le début de sa vie publique, à son baptême, Jésus est le "Serviteur", entièrement consacré à l'oeuvre rédemptrice qui s'accomplira par le "baptême" de sa passion.

 

566 La tentation au désert montre Jésus, Messie humble qui triomphe de Satan par sa totale adhésion au dessein de salut voulu par le Père.

 

567 Le Royaume des cieux a été inauguré sur la terre par le Christ. "Il brille aux yeux des hommes dans la parole, les oeuvres et la présence du Christ" (LG 5). L'Eglise est le germe et le commencement de ce Royaume. Ses clefs sont confiées à Pierre.

 

[La montée à Jérusalem]

568 La Transfiguration du Christ a pour but de fortifier la foi des Apôtres en vue de la Passion: la montée sur la "haute montagne" prépare la montée au Calvaire. Le Christ, Tête de l'Eglise, manifeste ce que son Corps contient et rayonne dans les sacrements: "l'espérance de la Gloire" (Col 1,27) (cf. S. Léon le Grand, serm. 51,3).

 

569 Jésus est monté volontairement à Jérusalem tout en sachant qu'il y mourrait de mort violente à cause de la contradiction de la part des pécheurs (cf. He 12,3).

 

570 L'entrée de Jésus à Jérusalem manifeste la venue du Royaume que le Roi-Messie, accueilli dans sa ville par les enfants et les humbles de coeur, va accomplir par la Pâque de sa Mort et de sa Résurrection.

 


Catéchisme de l'Eglise catholique