Conçu du saint Esprit, né de la Vierge Marie (CEC)

Conçu du saint Esprit, né de la Vierge Marie (CEC)

L'incarnation

479 Au temps établi par Dieu, le Fils unique du Père, la Parole éternelle, c'est-à-dire le Verbe et l'Image substantielle du Père, s'est incarné: sans perdre la nature divine il a assumé la nature humaine.

480 Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme, dans l'unité de sa Personne divine; pour cette raison il est l'unique Médiateur entre Dieu et les hommes.

481 Jésus-Christ possède deux natures, la divine et l'humaine, non confondues, mais unies dans l'unique Personne du Fils de Dieu.

482 Le Christ, étant vrai Dieu et vrai homme, a une intelligence et une volonté humaines, parfaitement accordées et soumises à son intelligence et sa volonté divines, qu'il a en commun avec le Père et le Saint-Esprit.

483 L'Incarnation est donc le Mystère de l'admirable union de la nature divine et de la nature humaine dans l'unique Personne du Verbe.

 

De la Vierge Marie

508 Dans la descendance d'Eve, Dieu a choisi la Vierge Marie pour être la Mère de son Fils. "Pleine de grâce", elle est "le fruit le plus excellent de la Rédemption" (SC 103): dès le premier instant de sa conception, elle est totalement préservée de la tache du péché originel et elle est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie.

509 Marie est vraiment "Mère de Dieu" puisqu'elle est la mère du Fils éternel de Dieu fait homme, qui est Dieu lui-même.

510 Marie "est restée Vierge en concevant son Fils, Vierge en l'enfantant, Vierge en le portant, Vierge en le nourrissant de son sein, Vierge toujours" (S. Augustin, serm. 186,1): de tout son être elle est "la servante du Seigneur" (Lc 1,38).

511 La Vierge Marie a "coopéré au salut des hommes avec sa foi et son obéissance libres" (LG 56). Elle a prononcé son "fiat" "loco totius humanæ naturæ" (S. Thomas d'A., III 30,1): Par son obéissance, elle est devenue la nouvelle Eve, mère des vivants.

 


Catéchisme de l'Eglise catholique