La Passion du Christ dans l'artLire aussi :

La Passion du Christ dans l'art

« Père, l'heure est venue : glorifie ton Fils, que ton Fils te glorifie » (Jn 17,1)

 

Les récits de la Passion ne sont pas faciles à représenter.

Jésus a souffert, et plus violemment qu'aucun d'entre nous, à l'infini, car c'est l'infini qui est atteint. Il a été habité par toutes nos douleurs.

Jésus nous sauve, il nous infuse l'amour qui vient d'En-Haut.

 

Les artistes occidentaux ont exploré le visage du Christ, ils ont aussi suggéré son lien avec Dieu le Père (Trône de grâce), ou encore, ils ont mis la crucifixion en lien direct avec la Résurrection (Cf. Isenheim).

 

Les artistes Orientaux ont tenté de rassembler tout le mystère à travers une iconographie précise plus codifiée.

Selon le schéma le plus fréquent, le Christ est en croix, à sa droite, Marie, sa mère, à sa gauche, le disciple.

Voir l'icône du crucifiement (XIII°, Ohrid) - cliquez.

 

La Vierge Marie est au pied de la Croix, mère innocente de Jésus innocent, Nouvelle Eve qui accueille la générosité absolue du Dieu fait homme.

« Venant au monde, Jésus portait les reflets de la beauté de la Vierge sur son front, sa limpidité, la pureté de son regard, et voici que maintenant la Vierge s'est chargée de la beauté du Christ Rédempteur » (Père Marie-Eugène)

 


Synthèse F. Breynaert