L'arbre de Jessé et la conception immaculée (XV°)

L'arbre de Jessé et la conception immaculée (XV°)

A partir du XV° siècle, l'arbre de Jessé sert à représenter l'Immaculée conception, parce que le jour de la fête du 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception, Marie est appelée « tige qui germe de la racine [de Jessé] » (hymne du matin, antienne du Magnificat...)

 

Ainsi, lorsqu'au sommet de l'arbre s'épanouit une fleur, lis ou rose surtout, au centre de laquelle se trouve la Vierge, seule ou avec l'enfant, l'artiste a voulu magnifier sa conception immaculée (dont la doctrine mûri progressivement).

 

Parfois on trouve même la représentation en médaillon de la rencontre d'Anne et Joachim à la porte dorée, l'allusion est alors claire.

 


Cf. M.G. Balzarini, "Albero di Jesse", Iconografia e arte cristiana, diretto da Liana Castelfranchi, Maria Antonietta Crippa. Edizioni San Paolo, Milano 2004, p. 55-57. Résumé par F. Breynaert