La bonté de Marie selon St Bernardin de Bustis

La bonté de Marie selon St Bernardin de Bustis

« O pécheur ne perd point confiance, alors même que tu aurais commis tous les péchés.

Recours sans crainte, mais d’un cœur sincère, à cette très glorieuse Souvraine : tu verras tomber de ses mains les miséricordes et les largesses.

Tu aspires aux effets de sa bonté ?

Sache qu’un désir plus ardent la presse de te faire du bien, d’être généreuse envers toi. »

 


Bernardin de Bustis (1450-1515), Le "Mariale".