St Léon le grand, pape au concile de Chalcédoine

St Léon le grand, pape au concile de Chalcédoine

Saint Léon le grand fut un grand pape, il sut calmer un temps la fureur d'Attila, et organiser la solidarité en faveur des réfugiés. Il sut aussi veiller à la communion des Eglises au grand concile de Chalcédoine.

 

Saint Léon le Grand, constamment attentif à ses fidèles et au peuple de Rome, mais également à la communion entre les différentes Eglises et à leurs nécessités, fut le défenseur et le promoteur inlassable du primat romain, se présentant comme l'authentique héritier de l'Apôtre Pierre: les nombreux Evêques, en grande partie orientaux, réunis au Concile de Chalcédoine se montrèrent bien conscients de cela.

 

Se déroulant en 451, avec la participation de trois cent cinquante Evêques, ce Concile fut la plus importante assemblée célébrée jusqu'alors dans l'histoire de l'Eglise. […]

 

Le Concile de Chalcédoine - repoussant l'hérésie d'Eutichios, qui niait la véritable nature humaine du Fils de Dieu - affirma l'union dans son unique Personne, sans confusion ni séparation, des deux natures humaine et divine.

 

Cette foi en Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, était affirmée par le Pape dans un important texte doctrinal adressé à l'Evêque de Constantinople,

qui s'intitule Tome à Flavien,

et qui, lu à Chalcédoine, fut accueilli par les Evêques présents avec une acclamation éloquente, dont la description est conservée dans les actes du Concile:

"Pierre a parlé par la bouche de Léon", s'exclamèrent d'une seule voix les Pères conciliaires.

 

 


Benoît XVI,

Audience générale du mercredi 5 mars 2008