Les vivants et les morts reliés dans l'Eucharistie

Les vivants et les morts reliés dans l'Eucharistie

Le pape Jean-Paul II a expliqué que l'Eucharistie renforce le lien d'"amour spirituel" avec les défunts.

 

"La piété populaire consacre le mois de novembre au souvenir des fidèles défunts", a rappelé le pape dans son allocution avant la prière de l'Angélus, en présence de plusieurs milliers de pèlerins rassemblés place Saint Pierre.

 

"Nous prions pour eux avec confiance, convaincus que - comme l'affirme Jésus dans l'Evangile d'aujourd'hui - "Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui", a-t-il expliqué.

 

Le Saint Père a rappelé que Dieu "reste fidèle à l'alliance établie avec l'homme, alliance que la mort elle-même ne peut rompre".

 

"Ce pacte, scellé dans la Pâque du Christ, est rendu constamment actuel dans le sacrement de l'Eucharistie", a-t-il poursuivi.

 

"On trouve donc ici également le sommet de la prière pour les défunts. En offrant pour eux la Sainte Messe, les croyants soutiennent leur ultime purification. En fréquentant avec foi la sainte Communion, ils renforcent les liens d'amour spirituel avec eux", a déclaré le pape.

 

Plusieurs passages du Catéchisme de l'Eglise Catholique recommandent la prière pour les défunts, en particulier durant l'Eucharistie.

 

"Dès les premiers temps, l'Eglise a honoré la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu", lit-on au numéro 1032.

 

Jean-Paul II a conclu son allocution en demandant à Marie d'intercéder "du Paradis pour tous nos proches défunts" et de renforcer en nous "la foi dans la résurrection finale, dont le sacrement de l'Eucharistie est le gage".

 

 

CITE DU VATICAN, dimanche 7 novembre 2004 (ZENIT.org)