L'unité d'un corps unique (St Cyrille d'A.)

L'unité d'un corps unique (St Cyrille d'A.)

Pour que nous entrions dans l'unité avec Dieu et les uns avec les autres, et que nous-même soyons mêlés, bien que nous soyons distincts par la différence personnelle et possédions l'individualité d'âme et de corps, le Fils unique a inventé un certain moyen. Consacrant en un seul corps, le sien évidemment, ses fidèles par la communion mystique, il les rend concorporels à lui-même et les uns aux autres.  [...]

Si tous nous participons au même pain, nous devenons un même corps.

Nulle division ne peut atteindre le Christ. [...]

Comment ne serions-nous pas désormais évidemment tous un les uns dans les autres et dans le Christ ?

 

 


Saint Cyrille d'Alexandrie,

Commentaire sur Jean, XI, 11 (évangile de Jean 17, 20-21), PG 74, 560 AD. T

raduction française par Michel Spanneut, Les pères de l'Eglise, volume II, Déclée, Paris 1990, p. 251.