Cf. Quelques commentaires sur le Magnificat