Les apôtres et Marie, collaborateurs de Dieu

Les apôtres et Marie, collaborateurs de Dieu

La Lettre aux Ephésiens nous dit  que les croyants ont "pour fondations les apôtres et les prophètes, et Jésus Christ lui-même comme pierre maîtresse"(Ep  2,20).

Comment donc  les apôtres et les prophètes peuvent-ils être "fondement" puisqu'il est écrit que "de fondement, nul , ne peut en poser d'autre que celui qui est en place, Jésus Christ" (1 Co 3, 11) ?

 

La réponse est simple.

On peut envisager différentes manières d'être  "fondé" sur quelqu'un.

Si on peut être fondé sur les apôtres, parce que les premiers ils nous ont transmis la Parole de vie, ne peut-on dire aussi et encore plus que nous sommes fondés sur Marie et engendrés par Marie qui a transmis l'auteur même de la Parole et qui l'a transmis non à telle ou celle Église, comme chacun des apôtres, mais au monde entier ?

Dieu peut bien s'il le veut, appeler une créature, Marie et, de manière différente, toute personne, à collaborer avec lui pour donner la vie surnaturelle, pour être son instrument de la grâce.

 

Évitons, même  pour sauvegarder la transcendance de Dieu, de nous faire de lui une idée « étroite », mesquine, celle d'un Dieu « jaloux », non au sens biblique mais à la manière humaine, comme le dieu des Grecs. La « jalousie » de Dieu dans la Bible porte sur les idoles et non sur ses instruments et ses intermédiaires.

 


Raniero Cantalamessa

Raniero CANTALAMESSA, Marie miroir pour l'Eglise, éd saint Augustin 2002, p.190-191