Berceuce (Poésie populaire portugaise)

Berceuce (Poésie populaire portugaise)

Qu'une mère chante pour endormir son enfant, instinctivement elle imagine la douce Mère de l'Enfant-Dieu le berçant comme elle :

 

Cette nuit-ci à minuit

J'ai ouï chanter divinement ;

C'était la Vierge du Rosaire

Qui berçait son enfant !

 

Esta noite, à meia-noite,

Ouvi cantar ao divino

Era a Virgem do Rosario

Que embalava o seu Menino !

 

Ce n'est pas la Vierge de Bethléem que l'on évoque, mais la Vierge du Rosaire, la douce amie de toutes les heures.

 


« Notre Dame dans la Littérature portugaise » par Marie Dulce Leao, r.s.d., dans Hubert du Manoir, Maria, tome 2, Beauchêne, Paris 1952, p. 249