L'appel à l'éthique de la science biomédicale

L'appel à l'éthique de la science biomédicale

Dans son discours aux participants à l'assemblée plénière de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 15 janvier 2010, Benoît XVI, s'est longuement arrêté sur l'importance de l'Instruction Dignitas personae publiée en septembre 2008 par la Congrégation pour la doctrine de la foi sur certaines questions de bioéthique.

 

Sur des thèmes si « délicats et actuels », comme « la procréation et les nouvelles propositions thérapeutiques qui comportent la manipulation de l'embryon et du patrimoine génétique humain », l'Instruction a rappelé que « la valeur éthique de la science biomédicale se mesure par sa référence tant au respect inconditionnel dû à tout être humain, à chaque instant de son existence, qu'à la sauvegarde de la spécificité des actes personnels qui transmettent la vie » (Istr. Dignitas personae, n. 10).

 

Par cette instruction, « une réponse est donnée à la mentalité diffuse selon laquelle la foi est présentée comme un obstacle à la liberté et à la recherche scientifique, parce qu'elle serait constituée d'un ensemble de préjugés qui pourraient corrompre la compréhension objective de la réalité », a-t-il affirmé.

 

 


Zenith.org