SOS mamans

SOS mamans

'Alliance pour les droits de la vie a publié un Guide de la femme enceinte (pour la France) que vous pouvez télécharger gratuitement.

Nous lisons :

Si vous êtes enceinte, en difficulté, seule ou avec un enfant de moins de 3 ans, y compris si vous êtes mineure, vous pouvez demander à bénéficier d'un hébergement en établissement maternel. Vous pouvez y être hébergée pendant votre grossesse et jusqu'aux 3 ans de votre enfant.

 

Autres adresses utiles :

Caisse d'allocations familiales (aides au logement...) :

www.caf.fr - Tel : 0820 25 25 25

 

Caisse d'assurance maladie :

www.ameli.fr   Tel : 36 46

 

Garde des enfants :

www.mon-enfant.fr recense les possibilités de garde d'enfant.

 

Droits et travail :

www.travail-solidarite.gouv.fr

www.vosdroits.service-public.fr

Travail info service : 0821 34 73 47

 

Télécharger tout le document : www.adv.org/fileadmin/web/campagnes/enceinte/Guide_des_aides_femmes_enceintes-_BAT.pdf

 

Une association d'aide aux femmes enceintes en difficulté raconte :

Journal de bord, suite No. 34 (« octobre 2009 »)

Mercredi 14 octobre 2009
Amélia, 19 ans, enceinte. Son histoire est simple : elle était 'fiancée'. Et puisqu'il n'y a plus de règles de comportement qui seraient correctes devant Dieu et les hommes, elle tomba enceinte de son 'fiancé'. Mais voilà, il ne veut pas du bébé, mais pas du tout ! Il l'agresse violemment, la tape, la fait tomber, la met violemment dehors de son studio. Rupture ! Elle se réfugie vers nous. Soins, hébergement... On peut dire ce que l'on veut de ces coutumes modernes, mais le bébé est sain et sauf ! C'est notre but principal. Au milieu du mal naît le bien. L'Incarnation, n'était-ce pas ce 'kairos' à répétition, au milieu d'un monde apparemment perdu ?

Mercredi 21 octobre 2009
Nous réussissons à organiser le retour en Russie de deux très jeunes prostituées russes à Paris, toutes les deux enceintes de leur sombre travail forcé : Milenna et Kalina. Tout est réglé par nos chemins habituels. Il faut savoir que ces filles ne possèdent jamais des passeports, ceux-ci étant pris et cachés par leurs souteneurs 'chefs de l'agence des mannequins' dès leur arrivée à Paris. Il faut donc trouver un moyen de passer ces jeunes filles quand-même par les frontières à l'est. Avec Dieu, on trouve des solutions, ce n'est pas bien compliqué, et même sans fabriquer des faux papiers.

Lundi 26 octobre 2009
Une assistante sociale amie nous téléphone, ayant devant elle une jeune fille enceinte sortie ce matin de prison. C'est Lorane, 19 ans, 2 ½ mois enceinte, on ne sait pas comment (nous ne faisons jamais des interrogatoires). « Avec les services sociaux d'ici, je ne suis pas sûre si elle pourra échapper à un avortement discrètement imposé », nous confie notre amie. Nous courons pour la récupérer, la fortifier et l'héberger. Dieu merci que nous avons toutes nos familles hébergeuses, une douzaine environ sur toute la France. Elles prennent régulièrement plusieurs jeunes filles enceintes à la fois en charge ! Ce sont les 12 piliers de SOS MAMANS. Ces merveilleux foyers - pour la plupart des femmes seules - ne sauraient même pas de quoi vous parlez si jamais vous les congratuliez : « C'est normal », entendrait-on de leur bouche. Jésus n'avait-il pas dit : « En faisant le bien, que votre main droite ne sache pas ce que fait votre main gauche ! » C'est absolument admirable. Quel exemple !

 

Comment aider cette association ?

Prier ; faire des dons d'argent ; aider aux déménagements ; éventuellement loger - toujours en ville - une de nos "petites mamans" chez vous, le temps de la grossesse; pour cela un studio indépendant ou porte séparée serait idéal ;  s'investir politiquement...

Coordonnées :

Adresse postale : SOS MAMANS, BP 70114, F-95210 Saint-Gratien

Téléphone, fax, répondeur : 01 34 12 02 68

Courriel : sosmamans[arobase]wanadoo.fr

Sites Internet : www.radio-silence.org (rubrique SOS MAMANS), www.amen-net.org

 

Il existe en France beaucoup d'autres associations :


 

 

etc...