La femme dans l'Eglise (Pape François)Lire aussi :

La femme dans l'Eglise (Pape François)

 

Dans l'avion de Rio, le pape [François] a déclaré notamment: "Le rôle de la femme dans l'Église (...) c'est vraiment l'icône de la Vierge, de Notre Dame, celle qui aide l'Église à grandir !"

Pour le pape Bergoglio, il manque encore "une théologie profonde de la femme" qui ne soit pas une instrumentalisation de la femme, mais une réflexion à nouveaux frais, à partir du rôle de Marie au milieu des apôtres. Il rappelle aussi le jugement de l'Eglise: cette recherche théologique n'ira pas dans le sens d'une ordination sacerdotale. Le jugement posé par Jean-Paul II est "définitif". Il précise : "La femme, dans l'Église, est plus importante que les évêques et les prêtres. Comment ? C'est ce que nous devons chercher à mieux expliciter."

Il a eu cette comparaison audacieuse : "Une Église sans les femmes est comme le Collège apostolique sans Marie. Le rôle de la femme dans l'Église n'est pas seulement la maternité, la mère de famille, mais il est plus fort : c'est vraiment l'icône de la Vierge, de Notre Dame, celle qui aide l'Église à grandir ! Mais pensez que la Vierge Marie est plus importante que les apôtres ! Elle est plus importante ! L'Église est féminine, elle est Église, elle est épouse, elle est mère."

[...]

A propos de la participation des femmes à la vie de l'Eglise, il a ajouté :

"La participation des femmes dans l'Église : on ne peut pas se limiter à ce qu'elle fasse l'enfant de chœur, ou la présidente de la Caritas, la catéchiste... Non ! Elle doit être davantage, mais profondément davantage, et même mystiquement davantage, c'est ce que j'ai voulu dire en parlant de la théologie de la femme."

 


Extrait de : Anita Bourdin, http://www.zenit.org/fr/articles/approfondir-le-role-si-important-de-la-femme Rome, 15 août 2013 (Zenit.org)