L’enseignement de la mariologie est nécessaire

L’enseignement de la mariologie est nécessaire

Ce qu'a dit la Congrégation pour l'Education catholique au sujet de l'enseignement de la mariologie est encore trop peu connu :

 

Une discipline relationnelle :

§ 18 [...] Le lien étroit qui unit la Vierge au Christ, à l'Eglise et à l'humanité fait que la vérité sur le Christ, sur l'Eglise et sur l'homme éclaire la vérité concernant Marie de Nazareth.

§ 22 [...] La dignité et l'importance de la mariologie dérivent de la dignité et de l'importance de la christologie, de la valeur de l'ecclésiologie et de la pneumatologie, du sens de l'anthropologie surnaturelle et de l'eschatologie: la mariologie se trouve en rapport très étroit avec tous ces traités.

 

Un enseignement systématique, organique, complet :

§ 28 Cet enseignement, conduit de façon systématique, sera :

-         a) organique, i.e. inséré adéquatement dans le plan des études faites en théologie :

-         b) complet, de telle sorte que la personne de la Vierge soit considérée dans l'ensemble de l'histoire du salut,

c'est-à-dire dans son rapport avec Dieu ; avec le Christ, Verbe incarné, sauveur et médiateur; avec l'Esprit Saint, sanctificateur et donneur de vie; avec l'Église, sacrement du salut; avec l'homme - ses origines et ses progrès dans la vie de la grâce, sa destinée de gloire -;

-         c) Susceptible de correspondre aux divers types d'institution (centres de culture religieuse, séminaires, facultés théologiques...) et au niveau des étudiants : futurs prêtres et professeurs de mariologie, animateurs de la dévotion mariale dans les diocèses, formateurs de la vie religieuse, catéchistes, conférenciers et tous ceux qui sont désireux d'approfondir leur connaissance mariale.

 

Un enseignement nécessaire dans les instituts théologiques et les séminaires :

§ 30. Il est donc nécessaire que chaque centre d'études théologiques - selon sa physionomie propre -  prévoie dans la « Ratio studiorum » l'enseignement de mariologie selon un mode défini et avec les caractéristiques ci-dessus énoncées; et qu'en conséquence, les professeurs de mariologie aient une préparation adéquate.

 

§ 34. Les étudiants en études ecclésiastiques et les séminaristes [...] devront :

a) acquérir une connaissance complète et exacte de la doctrine de l'Eglise sur la Vierge Marie. [...]

b) Alimenter un amour authentique envers la mère du Sauveur et mère des hommes, qui s'exprime sous la forme d'une vénération et se traduise par l'imitation de ses vertus. [...]

c) développer la capacité de communiquer un tel amour par la parole, les écrits, la vie, au peuple chrétien dont il faut promouvoir et développer la piété mariale.

 


Extraits de : Congrégation pour l'Education catholique,

Lettre circulaire « La Vierge Marie dans la formation intellectuelle et spirituelle », 25 mars 1988