Ce que confesse l’Eglise sur la virginité de Marie

Ce que confesse l’Eglise sur la virginité de Marie

L'Église dans son magistère authentique confesse que Marie est la mère virginale de Jésus Christ. Elle s'engage formellement et très vivement sur les points suivants :

- Le fait historique salvateur, un fait concernant directement le mystère de l'incarnation du Verbe Rédempteur;

- Le rôle de Marie, unique et qui ne peut pas être répété : la maternité de Marie de Nazareth, mère de Dieu sauveur.

- L'état de virginité permanente (physique, spirituelle, morale, psychologique), concernant l'épouse de Joseph de Nazareth.

- L'événement, prodigieux et réel, de la conception et de la naissance virginale, indique et explicite la dignité, l'identité et la messianité de celui qui est "Natus ex Virgine."

 

Le dogme de la maternité virginale de Marie [on entend ici la conception virginale], par ses fortes connexions trinitaires, christologiques, ecclésiologiques, anthropologiques et symboliques, fait partie du noyau central de la foi s'impose aux catholiques comme une vérité de foi définie.

 

Cette vérité,

suffisamment affirmée avec autorité par le magistère infaillible,

présente dans les anciens symboles de la foi,

défendue et proposée par les saints Pères

célébrée et chantée par la liturgie,

illustrée dans l'art figuratif oriental et occidental,

constamment retenue et exprimée par le magistère ordinaire universel et particulier (conciles, pontifes romains, évêques)

a été rappelée récemment par Jean Paul II dans l'encyclique Redemptoris Mater, du 25 mars 1987. Le Saint-Père, en soulignant la grande valeur théologale et exemplaire de la foi de Marie, confirme succinctement la donnée ecclésiale:

« Si, par la foi, Marie est devenue la mère du Fils qui lui a été donné par le Père avec la puissance de l'Esprit Saint, gardant l'intégrité de sa virginité, dans la même foi elle a découvert et accueilli l'autre dimension de la maternité, révélée par Jésus au cours de sa mission messianique. »

(Jean Paul II, Redemptoris mater 20)

 


S-M PERRELLA

(Marianum, Rome)

Extraits de : S-M PERRELLA, Il parto verginale di Maria,

in "Marianum" 56 (1994), pp. 95-213.,  p. 95-97