Jean Tartier et la virginité de Marie

Jean Tartier et la virginité de Marie

A l‘occasion du dixième anniversaire de l’inauguration à Lourdes du pavillon de l’Unité des chrétiens, le pasteur Jean Tartier y donna, le 23 août 1994, une conférence sur Marie et l’œcuménisme. Il y développa l’idée que Marie évite aux chrétiens le double piège du docétisme et de l’illusion que l‘homme pourrait se sauver lui-même :

 

"Marie est l’attestation la plus certaine que Jésus a vraiment été homme, le Fils de Dieu né d’une femme. Et Marie est en quelque sorte le rappel constant que l’Incarnation du Fils nous évite le piège permanent du docétisme (1) […].

Marie est garante de l'originalité du christianisme parmi toutes les autres religions.

La virginité de Marie est le signe accepté par tous, même par les Protestants, que l'homme par lui-même est incapable de donner naissance à sa propre délivrance et à son propre Sauveur. Il y faut pour cela la liberté miraculeuse et la pleine gratuité de Dieu."

 


(1) Le docétisme est un courant de pensée du début du christianisme qui affirme que Jésus n'avait pas de corps physique. Son corps était une illusion, ainsi que sa crucifixion.