L'Assomption de Marie au CielPartie : L'Assomption (Doctrine)

L'Assomption de Marie au Ciel

La chrétienté a cru à l'Assomption de la Vierge Marie dès les tous premiers siècles de son histoire et  la tradition de la fête officielle de l'Assomption remonte ainsi probablement au VI° siècle déjà.

 

Comme l'écrit Mgr Michel Dubost (évêque de France) dans son livre "Marie" (ed. Mame, Paris 2002) : "La fête de l'Assomption est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L'origine de la fête vient peut-être de la consécration par l'évêque Juvénal (422-458) d'une église dédiée à Marie, à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d'une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VI° siècle. Quoi qu'il en soit, la fête fut étendue à tout l'Empire par l'empereur Maurice (582-602) sous le nom de Dormition de la Vierge Marie. Elle fut toujours célébrée le 15 août. L'année liturgique des Orientaux commençant le 1er septembre, elle s'ouvre vraiment avec la Nativité de la Vierge et se clôt avec son entrée dans la gloire le 15 août."

 

Mais ce ne sera qu'au milieu du XX° siècle que l'Assomption de la Vierge Marie, sera proclamée "dogme de l'Eglise",  par le pape Pie XII, en 1950.

 

"Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel,  et exaltée par le Seigneur comme Reine de l'univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort" (Vatican II, Lumen gentium §59).

 

L'Assomption de la Sainte Vierge est une participation singulière à la Résurrection de son Fils et une anticipation de la résurrection des autres chrétiens"

 


Equipe de MdN