Marie prie pour nous

Marie prie pour nous

Marie prie pour nous : le concile Vatican II l'affirme en s'appuyant sur toute l'expérience et la tradition de l'Eglise :

« Après son Assomption au ciel, son rôle dans le salut ne s'interrompt pas: par son intercession répétée elle continue à nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel.

Son amour maternel la rend attentive aux frères de son Fils dont le pèlerinage n'est pas achevé, ou qui se trouvent engagés dans les périls et les épreuves, jusqu'à ce qu'ils parviennent à la patrie bienheureuse.»

(Vatican II, Constitution dogmatique sur l'Eglise Lumen Gentium 62)

 

Cet enseignement est le fruit d'une longue expérience qui s'est traduite

- dans la vie de la liturgie,

- dans l'art (icônes de la vierge orante)

- et dans la vie des saints :

« La liturgie invoque la paix pour le monde, la paix du Christ, et elle le fait à travers Marie. »

(Benoît XVI, Homélie du 01.01.07)

 

« On peut proposer à la vénération des fidèles les images de Marie représentée comme orante qui intercède, et signe de la présence divine sur la route des fidèles jusqu'au jour du Seigneur (Déesis). »

(Jean Paul II, Lettre encyclique Redemptoris Mater, § 33)

 

« Chaque fois que tu as besoin de miséricorde après avoir pleuré tes fautes, supplie la Mère de la Miséricorde : elle fera immédiatement savoir à son Fils que tu manques du vin de la charité. En effet, si elle se préoccupe du simple entrain des époux, combien plus se préoccupera-t-elle de tes vrais nécessités spirituelles ! »

(St Bernard, discours du 2e dimanche dans l'octave de l'épiphanie)

 


Synthèse : F. Breynaert