Les textes de référence des différentes traditions

Les textes de référence des différentes traditions

Les grandes Traditions chrétiennes sont l'Eglise catholique, l'Eglise orthodoxe et les nombreuses communautés chrétiennes issues de la Réforme protestante, réunies sous le titre commun de "Protestantisme" ou "Traditions Réformées". Ces trois grandes Traditions ont bien sûr pour référence commune, en ce qui concerne la Vierge Marie, la même Bible.

 

Mais autant le Protestantisme -au nom du "sola Scriptura" de Luther- ne reconnaît, concernant la Mère de Jésus, que la seule Bible comme source de références, autant Catholiques et Orthodoxes ont aussi en commun les 7 premiers Conciles oecuméniques jusqu'à celui de Nicée, en 787 (soient les Conciles qui se tinrent avant le grand Schisme orthodoxe de 1054) ainsi que les traités et commentaires  marials des Pères, aux premiers siècles de l'Eglise.

 

A noter que même si l'Eglise orthodoxe n'a que très peu de traités de théologie et tire l'essentiel de ses réflexions théologiques à partir de son Trésor liturgique, sa dévotion à Marie est si riche que sa Tradition abonde en grandes prières mariales qui sont devenues des textes de références. On pourrait même dire que, en dehors de la Bible, des Pères et des premiers Conciles oecuméniques, c'est dans sa tradition liturgique essentiellement, que l'Orthodoxie puise ses textes marials fondamentaux.

 

Quant à l'Eglise catholique, outre la Bible, la Patristique, le témoignage de ses saints et de toute la tradition vivante de l'Eglise, elle tire son magistère marial de très nombreuses Encycliques et autres documents pontificaux ainsi que des documents des grands Conciles oecuméniques (il y en eut 21 jusqu'ici, en y incluant le dernier en date, celui de Vatican II). C'est ainsi, à l'aide des textes de référence tirés de son Trésor bimillénaire et des documents de sa Tradition vivante, que l'Eglise catholique a notamment proclamé quatre dogmes à propos de la Mère du Christ : 

 

  • le dogme de Marie Mère de Dieu, défini au Concile oecuménique d'Éphèse, en 431 (en commun avec les Orthodoxes);
  • le dogme de Marie Vierge Perpétuelle, défini au troisième Concile de Constantinople, en 681 (en commun avec les Orthodoxes); 
  • le dogme de l'Immaculée Conception, défini en 1854 et confirmé par la Saint Vierge, à Lourdes, en 1858 ; 
  • le dogme de l'Assomption de Marie, élevée au Ciel corps et âme, défini en 1950.

 

________________

Equipe de MdN