Marie, disciple de Jésus

Marie, disciple de Jésus

Il y a deux épisodes de la vie de l'enfant qui, dans la présentation de saint Luc, sont une stimulation pour la réflexion de la mère : l'épisode de la naissance et celui de Jésus au temple à l'âge de 12 ans.

Dans les deux occasions, l'évangéliste dit que Marie médite et garde toutes ces choses dans son cœur. Comme le dit J.Mª Alonso, « Le cœur de Marie apparaît comme le berceau de toute la méditation chrétienne sur les mystères du Christ. »[1]

Jésus était un enfant qui donnait beaucoup à réfléchir à sa mère. Donner à faire et donner à penser sont des dons qui compliquent la vie, mais aussi qui rendent la vie riche et complète. A bien regarder, ce sont de véritables dons, et ils doivent être pris comme tels.

 

Nous en ignorons les modes et les temps, mais Marie a vécu un chemin de disciple. Elle est entrée à l'école de Jésus, dans la nouvelle famille de Jésus, et maintenant qu'elle est disciple, elle est plus profondément la « fille de son Fils », vers la cime de sa propre vérité que le Père lui désigne en lui offrant Jésus.

Marie aime la vérité plus que son propre univers de pensée, elle n'a pas l'intention de s'immuniser devant ce qui remet en question son mode de pensée.

 


[1] J.Mª ALONSO, Inmaculado Corazón, en Nuevo Diccionario de Mariología (Madrid, San Pablo, 20013) 944.

 


Extraits de : Pablo LARGO DOMINGUEZ,

María, microcosmos de relaciones,

Ephemerides Mariologicae , Vol. 57, Nº. 1, 2007, pags. 67-100