Marie et la Trinité (liturgie byzantine)

Marie et la Trinité (liturgie byzantine)

 

T’ayant trouvée comme un lis dans les vallées de ce monde, le Créateur de toute choses, O mère de Dieu, vint demeurer en toi.

(Dimanche, office de minuit, Théotokion de la 4e ode, 2e ton)

 

Le Père te choisit, épouse qui ne connut pas le mariage, t’ayant trouvé au milieu des épines comme un lis très désirable, resplendissante de beauté, pour être la demeure de son Fils par l’Esprit divin.

(samedi, 3e ton, 8e ode, 2e stichère)

 

Tu enfantas incarné, O Toute sainte, le Logos qui était auparavant incorporel engendré par Dieu principe de la divinité car seule tu parus digne, O Immaculée, par les rayons de ta pureté, la beauté de ta virginité et tes charismes immaculés.

(12 février, théotokion de la 1e ode)

 


Extraits de : Textes liturgiques de l’édition grecque officielle, cités dans Joseph LEDIT, Marie dans la liturgie de Byzance, ed. Beauchesne, Paris 1976, pp. 31-46