Marie, notre mère spirituelle, mère de l'EgliseApprofondir : La proclamation solennelle "Mère de l'Eglise"

Marie, notre mère spirituelle, mère de l'Eglise

A de nombreuses reprises, et avec des langages variés, le magistère exprime que Marie est notre mère spirituelle, la mère de l'Eglise.

 

« Nous tous qui sommes unis au Christ, sommes sortis du sein de la Très Sainte Vierge Marie »

(St Pape Pie X, encyclique Ad Diem Illum)

 

« En concevant le Christ, en le mettant au monde, en le nourrissant, en le présentant dans le Temple à son Père, en souffrant avec son Fils qui mourait sur la croix, elle apporta à l'œuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareille par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle. C'est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l'ordre de la grâce, notre Mère. »

(Vatican II, Lumen gentium 61)

 

« Au terme de la 3° session du 2ème concile œcuménique du Vatican, après la promulgation solennelle de la Constitution dogmatique Lumen Gentium, nous avons proclamé l'auguste Mère de Dieu, Mère spirituelle de l'Eglise, c'est à dire de tous les fidèles et des pasteurs sacrés.

[...] Beaucoup alors évoquèrent spontanément le souvenir du premier triomphe grandiose de l'humble Servante du Seigneur (Lc 1,38.48) lorsque les pères de l'Orient et de l'Occident, réunis au concile œcuménique d'Ephèse en 431, saluèrent Marie du titre de Théotokos, Mère de Dieu. »

(Paul VI, Exhortation apostolique Signum Magnum,

La vénération et l'imitation de Marie, Mère de l'Eglise, modèle de toutes les vertus,

Introduction)

 

« Marie est, enfin, la Mère spirituelle de l'humanité tout entière, car c'est pour tous les hommes que Jésus a donné son sang sur la croix, et c'est tous les hommes que, depuis la croix, il a confiés à ses soins maternels. »

(Benoît XVI, Homélie du 01.01.07)

 

 

Approfondir : La proclamation solennelle "Mère de l'Eglise"