A. Solari, Vierge allaitant : La madone au coussin vert

A. Solari, Vierge allaitant : La madone au coussin vert

 

La madone au coussin vert, Musée du Louvre, huile sur bois, 59 x 48 cm, vers 1507.

Andrea Solari (1460 - 1524) est un peintre italien de la Renaissance, il a vécu à Milan. Il fut un des plus importants peintres de l'école de Léonard de Vinci.

 

Un art souriant

La présence d'une mère dans la vie de la grâce est une source de réconfort et de joie.

Dans le visage maternel de Marie, les chrétiens reconnaissent une expression très particulière de l'amour miséricordieux de Dieu.

 

Heureux seins ! heureuse femme croyante !

Or il advint, comme Jésus parlait ainsi, qu'une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit: "Heureuses les entrailles qui t'ont porté et les seins que tu as sucés!" Mais il dit: "Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et l'observent!"

(Luc  11, 27-28)

 

Tout lecteur de l'Evangile de saint Luc sait que Marie écoute la parole de Dieu, la médite, et la garde (Lc 2, 19. 51) !

 

L'allaitement de la Vierge Marie est riche de signification (1) :

Par le lait, Marie manifeste clairement l'authenticité du corps de Jésus.

En Jésus, l'Eternel est vraiment entré dans notre matière, dans notre temps. Et Marie lui a communiqué la vie biologique, physiologique.

Le salut vient par le contact avec le corps réel de Jésus, et c'est dans ce corps que se joue le dessein surnaturel. Ne soyons donc pas plus spirituel que Dieu !

 


(1) Cf. Gian Paolo e Serena BONANI, Ave Verum Corpus, edizioni centro Studi Galaktotrophousa, Roma 2005.


Synthèse F. Breynaert