L’Annonciation (Bartholomaus Zeitblom) Le symbolisme de la colombeApprofondir : L'Annonciation (Ecriture et tradition)

L’Annonciation (Bartholomaus Zeitblom)

Bartholomaus Zeitblom, L'Annonciation, 1497, Bucarest, Muzeum National de Arta al României.

 

Marie était entrain de lire. Soudain la colombe de l'Esprit Saint descend vers Marie sous l'impulsion du geste de Dieu le Père.

L'archange Gabriel prononce la célèbre adresse : Ave gracia plena, « Salut à toi, pleine de grâce» (Luc 1,28). Il lui annonce ensuite la naissance de Jésus : l'Incarnation.

 

Discrètement, l'artiste a représenté aussi un bouquet de muguet.

 

Le muguet, qui est l'une des premières fleurs à pousser, annonce l'arrivée du printemps, et il est considéré par certains comme un symbole de l'avènement du Sauveur et de Son incarnation, justement parce qu'il naît plus ou moins à l'époque même de l'année où l'on pense qu'a eu lieu l'Annonciation à la Vierge de la future naissance de Jésus-Christ.

 

En outre, dans le Cantique des Cantiques l'épouse est Israël selon la tradition juive, l'Eglise ou la Vierge Marie selon la tradition chrétienne. Cette épouse dit : « Je suis le narcisse de Saron, le lys des vallées » (Ct 2,1), et l'on a pensé que le lys des vallées, en latin lilium convallium, était précisément le muguet.

 

Le muguet est encore associé à Marie et à sa pureté à cause de sa blancheur et de la douceur de son parfum. Enfin, l'image de cette fleur est aussi associée à l'idée d'humilité parce que sa corolle est tournée vers le bas.

 


Cf. Lucia Impelluso, La nature et ses symboles, Editions Hazan, Paris 2004, p.79-81

 

Le symbolisme de la colombe