Filippino Lippi, Annonciation vers 1483-1485Approfondir : L'Annonciation (Ecriture et tradition)

Filippino Lippi, Annonciation vers 1483-1485

Filippino Lippi, Annonciation vers 1483-1485, huile sur bois, deux tondi de diamètre 110 cm. San Gimignano, Museo communale.

 

Voir le tableau :

Tondo gauche.

Tondo droit.http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4a/Filippino_lippi%2C_annunciata%2C_museo_civico_di_san_gimignano.jpg/606px-Filippino_lippi%2C_annunciata%2C_museo_civico_di_san_gimignano.jpg

 

L'Annonciation a pour cadre un intérieur de maison italienne.

L'ange est agenouillé devant la Vierge Marie, agenouillée elle-aussi.

Lire le récit de l'Annonciation selon saint Luc (Cliquez).

 

Plusieurs éléments sont à remarquer.

A gauche de l'ange, il y a une colonne faite d'une matière très noble et d'une luminosité spéciale. Cette colonne, dont on ne voit ni le bas ni le haut, dénote avec le reste de l'architecture. Elle représente le Christ, lui qui unit le ciel et la terre, étant vrai Dieu et vrai homme.*

Lire plus sur la divinité de Jésus-Christ (Cliquez).

 

Au fond de la pièce, derrière la Vierge Marie, nous voyons une horloge mécanique. Cette horloge représente le temps. Le Christ, qui s'incarne maintenant, s'incarne dans le temps. Et l'évangéliste saint Luc a donné toutes les précisions temporelles pour que sa venue soit datée dans notre histoire humaine.*

Lire plus sur comment l'évangéliste saint Luc a daté la venue du Christ dans l'histoire (cliquez).

 

Le sol est recouvert de grands carreaux ocre-rouge. Leur perspective est différente sur le tondi (cercle) où est l'ange, et sur celui où est Marie, mais ces deux perspectives convergent au centre, là où se trouve le spectateur. De plus, le spectateur se trouve devant une échancrure du sol, une zone rentrante, qui semble inviter le spectateur dans la scène, au tout premier plan*.

 

Malgré cela, l'œuvre évoque le miracle de l'Incarnation seulement d'une manière lointaine. Le peintre n'a pas le charisme que nous avions perçu chez d'autres, par exemple Fra Angelico ou Ambrogio Lorenzetti. Son milieu social, mondain, l'éloigne de la pureté des méditations spirituelles. Filippino Lippi est né au couvent de Sainte-Marguerite des amours clandestines du peintre et religieux Fra Filippo Lippi et de son modèle, la nonne Lucrezia Buti, Filippino sera formé par son père avant de rejoindre l'atelier de Botticelli où il entrera en 1472. Il est ensuite au service de Laurent Ier de Médicis (le Magnifique).

 

 


* Cf. Daniel ARASSE, L'Annonciation italienne, Edition Hazan, Paris 1999, p. 182-186.


Synthèse F. Breynaert