Duccio : La Maestà (1311)

Duccio : La Maestà (1311)

L'art de Duccio constitue un des points culminants de l'art gothique en Italie.

 

La nouveauté de Duccio

Duccio résume la grave et austère beauté de la tradition byzantine et introduit un nouveau souffle d'humanité propagé par les Ordres nouveaux créés par saint François et saint Dominique.

Il faut regarder de près les personnages de Duccio, en particulier ceux de la scène représentant l'adoration des mages de la prédelle de la Maestà. Chacun d'eux exprime ses sentiments dans une économie de gestes et de mouvements du visage remarquable, en ce sens, Duccio est proche de l'art roman.

 

L'histoire de la Maestà

En 1260 la Vierge est proclamée protectrice de Sienne.

 

En 1308, le fabricien de la cathédrale commande à Duccio la « Maestà ». Le travail dure plus de deux ans et est achevé en 1311 : l'œuvre est transporté de son atelier à la cathédrale, en une procession solennelle : la population exulte et chante, se rassemble et acclame Marie, Reine des Cieux et de la cité.

 

L'œuvre est restée sur le maître-autel de la cathédrale jusqu'en 1505. Plus tard, les panneaux de la prédelle ont été détachés de l'ensemble et le cadre d'origine a été perdu.

 

La Vierge apparaît sur le panneau comme la Reine des Cieux et de Sienne.

Voir le tableau (cliquez)


http://www.encyclopedie.bseditions.fr/image/article/image/ITPEIPRIDUCCIOB037.jpg

Un tableau peint recto-verso

Le tableau est peint sur les deux faces et devait mesurer à l'origine 5 mètre de haut et 5 mètres de large.

 

- Dans sa forme originale, la Maestà occupe l'ensemble du panneau principal face à la foule. Au premier plan, à genoux, les quatre saints patrons de la cité : Ansano, Savino, Crescentius et Victor. L'inscription latine sur la base du trône porte le nom du peintre. Au-dessus et en-dessous de ce panneau central, l'artiste a peint des scènes de la vie du Christ et la Vierge, et de petits portraits de saints.

Voir un détail de la scène du couronnement de Marie (cliquez)

 

- Au dos du panneau principal, Duccio a réalisé vingt-six scènes de la Passion du Christ, elles aussi encadrées au-dessus et au-dessous par de petits panneaux représentant des scènes de la vie du Christ.

Voir le plan des deux faces du tableau (cliquez)http://www.abcgallery.com/D/duccio/maesta.html

 


Bibliographie : Michel Herubel, La peinture gothique I, Editions rencontre Lausanne, 1965, p. 72

 

Synthèse F. Breynaert