Giotto : Le mariage de S. Joseph et Ste MarieLe symbolisme de la colombeApprofondir avec le chapitre : Joseph, époux et père (Vie à Nazareth)

Giotto : Le mariage de S. Joseph et Ste Marie

 

Les Evangiles nous apprennent que la Vierge Marie fut promise en mariage à Joseph. (Luc 1, 26-27 et Matthieu 1, 18-21). Les institutions juives distinguaient deux temps dans le mariage: l'accord sur le mariage et le mariage proprement dit. C'est le premier acte, l'accord sur le mariage, qu'on appelle les fiançailles, et c'est pendant les fiançailles que Marie reçoit l'Annonciation et que Joseph s'aperçoit que Marie est enceinte. Il peut rompre le contrat et songe à le faire discrètement, mais une intervention surnaturelle le fait changer d'avis (Mt 1, 18-21).

 

Pour souligner que Joseph a été choisi par Dieu pour cette vocation unique dans l'histoire du monde, le récit apocryphe raconte que les prétendants apportèrent une tige et que seule celle de Joseph fleurit.

 

Qualité de la peinture de Giotto :

Dans la représentation des attitudes et des visages, Giotto souligne la solennité, la gravité, l'enjeu de tout ce qui se joue dans ce mariage. A cela s'ajoutent quelques symboles :

 

- La couronne que porte la Vierge Marie est une couronne traditionnellement portée au moment du mariage en Orient.

 

- Le rameau que porte Joseph a fleurit (comme un lys) : Joseph reçoit de Dieu sa vocation au mariage avec la Vierge Marie.

 

Sur ce rameau est posé une colombe, cette colombe est un symbole riche :

- Traditionnellement offerte en sacrifice au temple, la colombe exprime l'offrande, le don de soi jusqu'au sacrifice.

- La colombe est aussi symbole de l'Esprit Saint (au baptême de Jésus, l'Esprit reposa sur lui comme une colombe). Et l'amour de saint Joseph époux de Marie est renouvelé par l'Esprit Saint.

 

N.B. Joseph est élu par Dieu, il deviendra l'époux virginal de Marie, Mère de Dieu. La virginité de Marie n'exprime rien contre la sexualité, contre l'amour humain. Le sens est tout autre. Il s'agit d'accueillir le miracle de l'Incarnation, et une vie plus de vivante que la nôtre, une matérialité transfigurée. Dans ce contexte, Joseph est un vrai époux et un vrai père.

C'est ce que nous vous proposons de méditer en approfondissement.

 


Françoise Breynaert

 

Le symbolisme de la colombe