L’adoration des mages dans l’art romanApprofondir : L'adoration des mages (Ecriture)

L’adoration des mages dans l’art roman

L'art roman s'attache à la signification profonde de cet Evangile : toutes les nations viendront adorer Jésus, et le trouvent sur les genoux de Marie.

 

- A Pompierre (Lorraine), lorsque l'église du 12° siècle fut démolie en 1858-59, le portail fut soigneusement démonté et remonté pierre par pierre sur la façade de la nouvelle église, on peut y admirer cette adoration des mages : Voir l'œuvre, cliquez.

Les colonnettes sculptées évoquent la Jérusalem céleste : Isaïe 60 avait annoncé que toutes les nations conflueraient à Jérusalem. Saint Matthieu nous montre, en la personne des mages, toutes les nations qui confluent vers la Mère de Dieu.

La Vierge est dans la position de « trône de la Sagesse », c'est-à-dire qu'elle porte le Christ Sagesse.

 

- Adoration des mages, enluminure (style roman) - cliquez pour voir- d'un magnifique manuscrit du trésor de la cathédrale de Spire, réalisé vers 1220 a Spire ou Trêves (Rhénanie-Palatinat Allemagne), conservé à la Badische Landesbibliothek de Karlsruhe sous la côte Codex Bruchsal 1.

 

La Vierge accueille les mages. L'enfant Jésus les bénit.

Au dessus, l'étoile guide les mages vers ce lieu les mages en chemin montrés dans la scène du bas.

Comme dans l'exemple précédent, les colonnettes sculptées évoquent la Jérusalem céleste : Isaïe 60 avait annoncé que toutes les nations conflueraient à Jérusalem. Saint Matthieu nous montre, en la personne des mages, toutes les nations qui confluent vers la Mère de Dieu.

 

- Adoration des mages, sculptée sur un chapiteau (Saint-Trophime d'Arles, France, deuxième moitié du 12° siècle).

Après leur passage chez Hérode, les mages repartent à cheval vers Bethléem Voir l'œuvre, cliquez.

Ils arrivent devant l'enfant Jésus qui les bénit. Observer l'enfant Jésus, il tient de la main gauche le globe terrestre et sa main droite, qui bénit, est immense. Voir l'œuvre, cliquez. Les mages représentent toutes les nations. La bénédiction du Christ Jésus est universelle.

 

- L'abbaye Notre-Dame de La Charité fut consacrée en 1107 par le pape Pascal II. A l'intérieur, contre le mur du croisillon sud, on peut admirer le deuxième tympan de la tour de façade : Voir l'œuvre, cliquez.

Sur le linteau, on peut admirer l'adoration des mages : Voir l'œuvre, cliquez. A gauche, un mage. Au centre, la Vierge Marie présente Jésus. Derrière elle, Joseph qui médite.

 

- L'adoration des mages, Sculptée dans la pierre d'un chapiteau Cathédrale d'Autun, XII° siècle. Voir l'œuvre, cliquez.  (petite image).

L'adoration des mages (grande image)

 

- Le prieuré Saint-Léonard de l'île Bouchard (Touraine, France) est actuellement en ruine, ne subsiste que l'abside entourée d'un déambulatoire, sa construction pourrait remonter au début du 11è siècle. Sculptée sur les chapiteaux de l'abside en ruine, on peut encore admirer l'adoration des mages : Voir l'œuvre, cliquez. Et le massacre des saints innocents : Voir l'œuvre, cliquez.

 

- L'Adoration des Mages, sculpture dans la pierre d'un chapiteau, Chauvigny, (Poitou, France XI° siècle) Voir l'œuvre, cliquez.
avec l'inscription : Gofridus me fecit = Gofridus m'a fait, il s'agit de la signature du sculpteur. Une signature qui n'apparaît plus ensuite, quand le style du sculpteur est connu, reconnaissable en soi.

A gauche de la scène, l'étoile de Bethléem, à droite, la main de Dieu.

 


Source : http://www.art-roman.net

 

Approfondir : L'adoration des mages (Ecriture)