Notre Dame de Kazan et l'appel à l'unité (cf. Soufanieh)

Notre Dame de Kazan et l'appel à l'unité (cf. Soufanieh)

Les blessures de l'histoire.

La guerre polono-russe (ou russo-polonaise) est un conflit militaire qui eut lieu de 1605 à 1618 et connu sous le nom de Temps des troubles, provoquées par une crise dynastique et le chaos interne généralisé. La Suède prit également part, au début comme alliés des russes puis en tant qu'adversaires. Les buts des diverses factions changèrent fréquemment, allant de mineurs ajustements de frontières à des activités d'imposteurs soutenus par les Polonais prétendants au trône de Russie. Ce conflit ne prend fin qu'après l'accession au trône de Michel III Romanov, fondateur d'une dynastie qui règne sur la Russie jusqu'en 1917[1].

Durant ce conflit, « Notre Dame de Kazan » était invoquée par les patriotes russes, orthodoxes, contre les Polonais, catholiques.

Notre Dame de Kazan est ainsi entrée dans la mémoire collective des tensions entre les communautés chrétiennes. Elle y est, pour guérir les blessures de l'histoire :

Mais la Vierge Marie est la mère de l'Unité, et elle sait y faire.

 

L'appel de Marie à l'unité.

L'huile d'olive coule d'une reproduction de l'icône  de Notre Dame de Kazan chez un couple où l'épouse est gréco-catholique et l'époux orthodoxe :

Myrna Al-Akhras est née en 1964 au Liban, elle est chrétienne de rite greco-catholique, et s'est mariée au printemps 1982 à un orthodoxe, Nicolas Nazzour, quarante-deux ans, coiffeur de formation. Ils vivent à Soufanieh, quartier populaire de Damas. Le 27 novembre 1982, Myrna remarque à son domicile qu'une petite image de la Vierge à l'Enfant (Notre-Dame de Kazan, 86 cm), achetée par son mari lors d'un séjour en Bulgarie et placée dans un cadre en plastique, brille anormalement. Elle voit un liquide couler, semblable à de l'huile d'olive. Son époux fait le même constat. Décontenancé, Nicolas part prévenir des amis en demandant à son épouse de n'ouvrir à personne. Myrna reçoit alors en locution : « Ma fille, Marie [Myrna], ne crains pas, je suis avec toi. Ouvrez les portes, ne privez personne de ma vue. »

Suivent des apparitions de la Vierge.

Le jeudi 24 mars 1983, à vingt et une heures trente, la Vierge apparaît pour la cinquième fois, sur la terrasse. Myrna reçoit ce message fondamental sur l’unité :

« L’Eglise est le royaume des cieux sur la terre. Qui l’a divisée pèche, et qui s’est réjouit de sa division a péché. Qui l’a divisée n’a plus d’amour en lui. Rassemblez. Je vous dis : “Priez, priez, priez.” Vous, vous apprendrez aux générations les mots d’unité, d’amour et de foi. Priez pour les habitants de la terre et du ciel. »

 

Prière pour l'unité chrétienne

 

Seigneur, qui, à la veille de mourir pour nous, as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un, comme Toi en Ton Père et Ton Père en Toi, fais-nous ressentir douloureusement l'infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se cache en nous d'indifférence, de méfiance et même d'hostilité mutuelles.
Accorde-nous de nous rencontrer tous en Toi, afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l'unité des Chrétiens, telle que Tu la veux, par les moyens que Tu veux. En Toi, qui es la charité, fais-nous trouver la voie qui conduit à l'Unité dans l'obéissance à Ton amour et à Ta vérité.
Amen.

www.soufanieh.com

 


[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Soussanine

et http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_polono-russe_%281605-1618%29 25.06.2012

[2] E. Zahlaoui, Soufanieh. Chronique des apparitions et manifestations de Jésus et de Marie à Damas (1982-1990), Paris, 1991 ; id., Souvenez-vous de Dieu. Messages de Jésus et de Marie à Soufanieh, Paris, 1991 ; id., « Soufanieh », DMEC, 2002, 738-741 ;

http://www.soufanieh.com

 


 

Synthèse F. Breynaert