Le bas Moyen AgeLittérature du bas Moyen Age

Le bas Moyen Age

Après l'exemple de saint Ephrem, la littérature poétique se développe de plus en plus en ces prémices du Moyen âge pour chanter et louer Marie : un saint évêque gaulois, Venance Fortunat, le latin Aurelius Clemens ou le judéo-grec Romanos de Mélode sont de véritables poètes de la Sainte Vierge...

On fait remonter aussi à cette période le genre des hymnes acathistes (destinées à être chantées debout), dont l'Hymne Acathiste à la Vierge Marie, célèbre depuis le VI° siècle dans tout l'Orient et redécouverte de plus en plus dans les chants du renouveau liturgique occidental, depuis la fin du XX° siècle.