Transgression ou innocence : quelles connaissances ?

Transgression ou innocence : quelles connaissances ?

Maria VALTORTA (1897-1961) a donné à l'Eglise des cahiers publiés sous le titre "L'Evangile tel qu'il m'a été révélé" (initialement Poème de l'Homme-Dieu). La publication en est autorisée à condition de préciser que c'est une œuvre littéraire de Maria Valtorta, et non un nouvel Evangile.(1)

Judas parle de la transgression comme d'une source de connaissance. Jésus parle de la transgression comme étant ténèbres et chaos toujours croissant ; alors que l'innocence donne accès à la connaissance spirituelle, supplée par les bons anges.

 

Judas : "Tu as raison, Maître. Mais avec ton aide je le deviendrai certainement [juste]. Du reste... ce sont des défauts de jeunesse. Des choses sans importance. Elles servent, au contraire, à pouvoir comprendre ses semblables et à les guérir."

Jésus : "En vérité, Judas, ta morale est bien étrange ! Et je devrais dire davantage. Jamais on n'a vu un médecin qui se rende volontairement malade pour pouvoir dire ensuite : "Maintenant je sais mieux soigner ceux qui ont cette maladie". De sorte que Moi, je suis un incapable ?"

[...]

Judas : J'ai corrigé ma manière de penser si bien que je dis que c'est seulement pour nous que cette expérience est nécessaire. Pour nous, pauvres hommes. Tu es le Fils de Dieu, n'est-ce pas ? Tu as donc une sagesse qui n'a pas besoin d'expérience pour être telle."

Jésus : "Eh bien, sache alors que même l'innocence est sagesse, bien plus sagesse que la basse et périlleuse connaissance du pécheur.

Là où l'ignorance sainte du mal limite la capacité de se guider et de guider, le ministère des anges y supplée, et il n'est jamais absent près d'un cœur pur.

Et crois bien que les anges, très purs comme ils le sont, savent cependant aussi distinguer le Bien du Mal et conduire le pur, dont ils ont la garde, sur un juste sentier et vers de justes actions.

Le péché n'accroît pas la sagesse.

Il n'est pas lumière. Il ne guide pas. Jamais.

Il est corruption. Il est aveuglement. Il est chaos.

De sorte que celui qui l'a fait en connaîtra la saveur, mais aura perdu la capacité de connaître beaucoup d'autres choses spirituelles et n'aura plus pour le conduire un ange de Dieu, esprit d'ordre et d'amour, mais il aura un ange de Satan pour le conduire vers un désordre de plus en plus grand à cause de la haine insatiable qui dévore ces esprits diaboliques."

 


(1) « Valtorta », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.


Maria Valtorta, L'évangile tel qu'il m'a été révélé, Tome 5, chapitre 28, p. 184-185

Lire plus sur Maria Valtorta

http://www.maria-valtorta.org