La Vierge au chancelier Rolin (Jan Van Eyck, vers 1435) Approfondir avec :

La Vierge au chancelier Rolin (Jan Van Eyck, vers 1435)

La Vierge au chancelier Rolin (Jan Van Eyck, vers 1435) Paris, musée du Louvre. Voir : Cliquez.

 

Le chancelier Rolin est en prière, à l'intérieur d'une Eglise. Devant lui, la Vierge Marie est assise et porte l'enfant Jésus qui porte un globe terrestre surmonté d'une croix et il fait le signe de bénédiction. Cette position de l'enfant est celle de Jésus comme sauveur du monde (Salvator mundi).

 

Au centre, derrière une colonnade, on peut voir un petit jardin avec des roses, des iris et des lys, toutes fleurs symboles mariaux, ce jardin renvoie à l'image du jardin clos, directement associé à la vierge Marie. (Il y a probablement eu une confusion de mots dans la langue allemande entre le mot iris et le mot lys).

Le symbole du jardin fermé s'inspire d'un passage du Cantique des Cantiques: « Tu es un jardin clos, ma sœur, un jardin clos, une source scellée. » (Ct 4, 12). Cette citation est depuis toujours associée à la Vierge Marie et à sa pureté. Elle est aussi le symbole de son Immaculée conception.

 

N.B. Dans un célèbre passage de son Marial, l'abbé de Perseigne compare la Vierge Marie à un jardin fermé, où éclosent le lys blanc de sa virginité, la violette de son invincible humilité et la rose de son inlassable charité.

 


Cf. Lucia Impelluso, La nature et ses symboles, Editions Hazan, Paris 2004, p. 12-15