Françoise Burtz : L’Annonciation (vitrail, XX° siècle)Lire aussi :

Françoise Burtz : L’Annonciation (vitrail, XX° siècle)

L'artiste : Françoise Burtz est ermite. Voir son site personnel : cliquez.

 

Le vitrail représente à la fois l'Annonciation à Marie et l'Annonciation à Joseph.

 

La Vierge Marie est debout, à droite, elle dialogue avec l'ange Gabriel qui lui annonce l'Incarnation de Dieu le Fils (voir liens de bas de page).

 

L'Incarnation du Fils est l'œuvre de toute la Trinité. L'Esprit Saint est représenté sous forme d'une colombe qui descend, la tête en bas, entre l'ange et la Vierge Marie. Dieu le Père est représenté par une main qui bénit en haut à droite (voir liens de bas de page).

 

La Vierge Marie est souriante, lorsqu'elle dit « qu'il me soit fait selon ta parole », elle souhaite vivement la réalisation de ce que l'ange annonce, elle consent joyeusement (voir liens de bas de page).

 

Le mont Sinaï. Le dessin de Joseph, vu de loin, forme une masse arrondie dans les tons ocre et peut symboliser le mont Sinaï, lieu de la première Alliance. C'est un symbole fort, en effet, l'Annonciation est un récit d'Alliance (voir liens de bas de page).

 

L'Annonciation à Joseph a lieu en songe, c'est pourquoi Joseph est assis, la tête appuyée sur la main droite, les yeux mis-clos.

 

Joseph semble tenir en main son cœur, comme le dit Jean Paul II : « Joseph fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse»; ce qui est engendré en elle « vient de l'Esprit-Saint » (Mt 1, 20) : ne faut-il pas conclure, devant ces expressions, que son amour d'homme est, lui aussi, régénéré par l'Esprit-Saint? [1] (voir liens de bas de page).

 


[1] Jean Paul II, Redemptoris Custos, Exhortation apostolique sur la figure et la mission de saint Joseph dans la vie du Christ et de l'Eglise (15 août 1989) § 19

Françoise Breynaert