Luther : l'Assomption, Marie en Christ

Luther : l'Assomption, Marie en Christ

Luther ne montre pas d'intérêt pour la manière traditionnelle de comprendre la question.

Pour lui, il est évident que Marie est auprès de Dieu, dans la communion des saints :

 

«  De la fête de l'Assomption de la Vierge, nous ne pouvons déduire les détails sur la manière dont Marie est au ciel : ce n'est d'ailleurs pas nécessaire, étant donné que nous ne pouvons pas épuiser par notre compréhension tout ce qui se passe avec les saints dans le ciel.

Il nous suffit de savoir qu'ils vivent en Christ.[1] »

 

A la fin de sa vie, il prêchera contre cette fête, estimant qu'elle portait préjudice à l'Ascension du Christ[2].

 


[1] WA 10/III, 268.13-18.

[2] Cf. WA 52, 681.6-31.


Groupe des Dombes,

Marie dans le dessein de Dieu et la communion des saints.

Tome I : Dans l'histoire et l'Ecriture. Bayard, Paris 1998, § 59